Manager ou Manager-coach, quelle différence ?

Par faute d’attention, on peut être amené confondre les rôles du manager et du manager-coach. Les profanes ont du mal à distinguer les dissemblances entre ces deux termes. Si vous avez du mal à distinguer les points distinctifs entre manager et manager-coach, jetez un œil sur ces infos pratiques qui concerne le coaching d’affaire.

Le coaching pour s’entraîner

Le coaching d’affaire comme l’explique mentorys.fr/ est donc l’un des points qui font la différence entre le manager et le manger-coach. En effet, le manager-coach entraîne son équipe à trouver des solutions qui peuvent se poser tout au long de l’exécution du travail. Le manager se limite, pourtant, à informer l’équipe sur les objectifs de l’entreprise sans se soucier de leur motivation ou de leur blocage.

Le manager et ses rôles

Le manager est un professionnel qui conduit une équipe à atteindre des objectifs prédéfinis. Son statut ou titre varie en fonction du poste qu’il occupe. Parmi les divers titres de manager, on peut citer le manager de projet, le manager de production ou encore le manager d’équipe. Le manager est surtout tenu de résoudre les problèmes rencontrés pendant l’exécution du travail et de fixer les objectifs opérationnels de l’entreprise. Le manager ne peut pas forcément avoir la qualité de leader ou de professionnel en coaching d’affaire.

Le manager-coach

À la différence du manager, le manager-coach doit avoir de solides compétences en coaching d’affaire. Tout en incitant son équipe à atteindre les objectifs de la société, le manager-coach doit sensibiliser le groupe à avoir une attitude positive dans la réalisation du travail. Le coach doit ainsi amener chaque salarié à identifier ses blocages dans l’exécution du travail. Il doit faire conduire le coaché à optimiser l’exploitation de son savoir-faire ainsi que d’utiliser le savoir-être et le savoir-vivre dans le monde professionnel. Le manager-coach doit faire appel à la motivation du salarié pour que celui-ci puisse atteindre les objectifs fixés par l’entreprise.