Le Délégué à la Protection des Données ou DPO est le responsable de la défense et de la conformité des données au sein d’un organisme, d’une entreprise ou d’une collectivité. La protection des données représente un enjeu économique majeur, c’est la raison pour laquelle le Règlement Général de la Protection de Donnée ou rgpd impose à la fois aux organisations privées et publiques la présence d’un délégué à la protection des données. Dans le cas du non-respect cette recommandation, elles seront passibles de lourdes amendes et de graves sanctions.

Les formations pour devenir Délégué à la Protection des Données

Dans le contexte du RGPD, le règlement européen sur la protection des données personnelles mis en vigueur en 2018, quiconque veut exercer la profession de délégué à la protection des données doit d’abord acquérir les connaissances nécessaires. Nombreux sont les établissements de formation qui propose une formation DPO et une formation rgpd. Répondant aux besoins des salariés et des demandeurs de travail, ils proposent des formations présentielles qui sont souvent ouverts au CIL et au DPO désigné ou en cours de désignation. Ils offrent également des formations pour les personnes dont la fonction est de garantir le respect de la sécurité des données personnelles au sein de leurs organismes mais souhaitant améliorer leur méthodologie de travail. La formation dure en général de 3 à 5 jours et clôturée par l’obtention de certificat reconnue par la CNIL. Il vaut mieux que le candidat à la formation dispose d’un minimum de pré-requis sur ce sujet. Le contenu de la formation est tributaire de son expérience professionnelle, de sa connaissance de la loi Informatique et Liberté, de sa culture juridique en général, ainsi que ses compétences techniques en cryptologie et en informatique en général. Concultez cette adresse https://www.dpms.eu/ si vous êtes intéressé par des formations DPO/RGPD.

Connaître la mission du Délégué à la Protection des Données

Interlocuteur de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés), un DPO ou Data Protection Officier fait office d’un acteur central dans la gouvernance et la sécurisation des données de la société où il travaille quelle que soit son activité. Il a pour principal rôle de veiller à ce que le traitement, la collecte, la manipulation et le stockage des données à caractère personnel soient réalisés en bonne et due forme. Il met en œuvre les procédures informatiques pour la protection de données. Il oeuvre également à l’organisation de la sécurité en veillant à ce que les responsabilités soient bien distinguées. Il s’agit en outre de protéger les outils employés pour garantir la sécurité des données comme les clés symétriques, les divers mots de passe, les codes cryptologiques…Une autre tâche qui lui incombe est de former ses collègues de travail afin qu’ils mettent en application les dispositions de la loi Informatique et Liberté. Un DPO doit être professionnel et diplomate, mais surtout avoir des connaissances juridiques afin d’assurer que son exercice et conforme à la réglementation en vigueur en particulier celle relative au RGPD.

L’objectif de la formation DPO

La formation dpo a pour principal objectif de transmettre aux participants toutes les connaissances indispensables à l’occupation du poste de DPO. Leur faire comprendre leur rôle et leur transmettre des techniques fondamentales telles que la technique de la gestion de la protection des données personnelles. La formation a aussi pour but de former les participants à faire face aux difficultés qui les attendent lors de l’exercice de leur métier outre la maîtrise des différents outils de conformité au RGPD. La formation en question est assurée par un formateur qualifié dans le domaine, dont le contenu se base sur des recommandations de la CNIL en matière de protection des données personnelles. De surcroît, la formation présente un bref aperçu de la CNIL et du rgpd, et s’articule autour de nombreux thèmes comme les principes vitaux à l’encadrement du traitement de données à caractère personnel, le contrôle du transfert des données hors de l’Union Européenne, la gestion des incidents, des risques et la sécurité de l’information.